burn-out

Comment différencier un burn out et une mauvaise journée ?

Le burn out est souvent confondu avec une mauvaise journée. En effet, ces deux états présentent à première vue des similitudes mais restent très différents. Si le premier est une maladie, le second est un sentiment ressenti. Il faut bien les distinguer afin de pouvoir réaliser le traitement nécessaire pour aller mieux.

Comprendre le burn-out

Le burn-out est aussi appelé épuisement professionnel.  Comme cette autre appellation l’indique, il est lié à la profession exercée. C’est un syndrome qui peut atteindre n’importe qui. De manière générale, il se manifeste par un sentiment de mauvais conditionnement physique et une démotivation. Les symptômes sont d’ailleurs pour la plupart des signes physiques. Il y a les troubles du sommeil, la variation du poids à cause de son lien par rapport au stress. Le patient peut aussi avoir des problèmes digestifs tels que la diarrhée, la constipation, … Des troubles cardiaques peuvent même le toucher. Au niveau relationnel, il peut connaître une détérioration de ses relations avec les autres. Tout dépend du métabolisme de ce dernier et de ses activités quotidiennes. Certaines personnes se réfugient dans la cigarette, l’alcool et autres jusqu’à l’addiction. L’aide d’un professionnel serait d’ailleurs de rigueur dans ce genre de situation. Les psychologues sauront le guider à sortir de ce mal être, il suffirait de suivre ce lien pour plus d’informations.

Différencier le burn d’une mauvaise journée

Arriver à distinguer un burn out d’une mauvaise journée est une analyse assez difficile. Les deux états se ressemblent par le sentiment de fatigue émotionnelle et physique. La différence se situe au niveau de la capacité à rebondir face à ce trouble. Une personne qui passe par une mauvaise journée va considérer la journée comme un moment difficile à passer. Elle trouvera d’ailleurs après quelques temps voire des mois à trouver une source d’espoir pour chercher une amélioration. Un individu atteint d’un burn out va plutôt développer un sentiment de découragement, de pessimisme pour ses tâches quotidiennes, ses passions. Il perd tout espoir par rapport à une personne qui endure une mauvaise journée. Le patient perd tout intérêt pour chaque activité. Ce dernier continue de réaliser ses habitudes de tous les jours mais il ne trouve plus de plaisir. La personne atteinte de l’épuisement professionnel est présente seulement physiquement dans tout ce qu’elle fait. Certains qualifient cette attitude de fonction « robot ».

Prévenir et traiter un burn-out

Heureusement, l’épuisement professionnel peut être évité en adoptant une bonne attitude dans sa vie quotidienne. Le travail est souvent source de pression induisant au burn out. Il faut alors accepter tout d’abord que la perfection soit un objectif à atteindre mais il est normal de se tromper, d’avoir des imperfections et même de connaître des échecs. Il faut donc essayer de ne pas trop exiger de soi-même. Au contraire, il faut apprendre à voir les choses du bon côté, à se faire confiance quoi qu’il arrive et surtout en appréciant le moment présent. Concernant le traitement, il faudrait chercher le soutien des proches et aussi d’un professionnel. Faire appel à un psy permettra de mieux appréhender les périodes difficiles rencontrées dans l’exercice de son travail. Pour cela, il faudra accepter sa situation et accepter de se faire aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut