Des chaussures équipées d’un laser aident les patients atteints de Parkinson !

Voici une petite façon inattendue mais agréable oú la technologie va améliorer la vie de milliers de personnes atteintes de la maladie de Parkinson : les chaussures laser. Oui, sérieusement. Des chaussures équipées de petits émetteurs laser ont été montrées lors de tests récents pour aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson à marcher normalement.

L’un des symptômes possibles de la maladie de Parkinson est ce qu’on appelle le gel de la démarche, où une personne se trouve incapable de faire un pas même si elle est prête à aller de l’avant. L’incapacité de bouger pendant la durée du gel (de quelques secondes à plus d’une minute) est un réel inconvénient, mais elle peut aussi causer plus gravement une perte d’équilibre et faire basculer la personne.

Il est intéressant de noter qu’au cours d’un gel, une personne peut être capable de s’en sortir en se concentrant sur quelque chose près de ses pieds qu’elle peut franchir, comme une planche de plancher ou une fissure dans le trottoir. Bien sûr, une telle aide n’est pas toujours présente là ou le gel arrive.

C’est l’idée derrière les chaussures laser, imaginées par Murielle Ferraye de l’Université de Twente: chacune d’entre elles est équipée d’un dispositif de projection laser monté sur l’orteil qui produit une ligne d’environ 45cm d’avance – une ligne vers laquelle l’utilisateur peut ensuite se diriger. Le laser s’éteint pendant que la chaussure est en mouvement, c’est donc seulement le pied qui se repose qui projette une ligne.

Vous pouvez les voir en action ici:

Une étude portant sur 21 patients atteints de la maladie de Parkinson a révélé que les chaussures au laser réduisaient de près de la moitié le nombre d’incidents de gel de la démarche et réduisaient la durée de ces gels de plus de la moitié. La plupart des patients ont dit qu’ils seraient heureux d’utiliser les chaussures, et ne s’inquiétaient pas que la ligne était projetée même quand ils n’étaient pas gelés. Les travaux futurs, a expliqué M. Ferraye dans un communiqué de presse de l’université, viseront à activer le laser seulement lorsqu’un gel est détecté.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
27 ⁄ 3 =