La maturation de Blockchain attire les banques

Il y a peu de temps encore, le terme blockchain a été essentiellement associé à la monnaie numérique bitcoin. En effet, cette monnaie constituait la seule véritable solution de chaîne de blocs existante.

Désormais, Blockchain connaît une adoption rapide et plus étendue, notamment avec la montée en puissance de la chaîne Ethereum et, avec elle, de plusieurs autres écosystèmes (à l’exemple des versions open source comme Graphene). De plus en plus d’industries commencent à voir le potentiel réel de ce système de registre décentralisé, offrant à la fois transparence et enregistrement efficace des informations. Parmi ces dernières, il y a l’industrie financière.

Blockchain et le secteur bancaire

Le secteur bancaire, ayant affiché un prudent optimisme par rapport à la chaîne de blocage, est maintenant prêt à « jouer le jeu ». Ce secteur a été accusé, dans le passé, d’être volontairement non transparent, en raison de systèmes d’information obsolètes et des retombées de la crise financière de 2008.

Avec l’adoption de nouvelles réglementations ayant forcé les banques à numériser leurs dossiers et à devenir transparentes, le grand livre de la chaîne de blocs semble être la solution la plus évidente pour ouvrir l’industrie financière à un modèle plus à l’épreuve de la fraude.

En effet, l’une des applications les plus importantes de la technologie de la chaîne de blocs concerne la réduction de la fraude. Avec près de 45 % des intermédiaires financiers qui déclarent chaque année des crimes économiques, la plupart des systèmes bancaires reposant sur un modèle de base de données centralisée, la criminalité financière constitue une menace réelle. Le modèle transparent et l’infrastructure cryptée de Blockchain pourraient alors réduire considérablement le risque d’intrusion.

Une utilisation concrète de la chaîne de blocs par les banques

Plus important encore, les banques commencent à envisager d’utiliser la chaîne de blocs de manière concrète, par exemple pour financer le commerce. Depuis peu, sept banques européennes se sont jointes à IBM pour créer un système de chaîne globale visant à fournir un financement commercial aux petites et moyennes entreprises. En appliquant ce modèle, les banques pourraient facilement offrir un financement aux industries du commerce routier, y compris les expéditeurs et les transporteurs de marchandises, aux côtés d’agences de crédit ayant des « smart contracts » permettant d’automatiser un grand nombre des processus vulnérables à la fraude.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
36 ⁄ 9 =