L’affacturage, pourquoi opter pour ce mode de financement ?

L’affacturage connaît actuellement un succès grandissant. C’est ainsi qu’au cours du 3ème trimestre de l’année dernière, les créances en ayant fait l’objet s’élevaient à 68 milliards d’euros, soit une hausse de 7,3% en comparaison avec l’année 2016 à la même période.

Si ce mode de financement a « le vent en poupe », c’est qu’il s’agit d’une manne financière pour les professionnels et les entreprises.

L’affacturage, de quoi s’agit-il ?

L’affacturage (également appelé par son nom anglais « factoring ») est un mode de financement qui, comme son nom l’indique, est en lien avec les factures. En bref, une entreprise (ou un professionnel) reçoit une commande d’un client. Elle édite alors la facture à destination de ce dernier et au lieu d’attendre qu’il en effectue le paiement, elle se rapproche d’une société d’affacturage (un établissement de crédit spécialisé également appelé « factor ») pour lui céder sa créance et être tout de suite… payée.

Les conditions de l’affacturage

L’affacturage est réalisé à travers un contrat passé entre l’entreprise / le professionnel et le factor. Ce contrat fixe essentiellement les taux des commissions de ce dernier, ainsi que le montant du fonds de garantie.

Les commissions du factor :

Les commissions prises par la société de factoring sont de deux sortes : la commission d’affacturage et la commission de financement.

Le fonds de garantie :

Pour couvrir les impayés, le dispositif prévoit le fonds de garantie. Celui-ci est alimenté par une retenue de garantie prélevée sur le montant de chaque facture.

Pour déterminer la somme nécessaire à ce fonds, l’entreprise d’affacturage étudie le fichier clients du professionnel ou de l’entreprise, afin d’en évaluer les risques.

Dans le cas où le contrat d’affacturage est rompu, l’entreprise récupère le fonds. Aussi, pour que celui-ci reste « intact », elle peut souscrire à une assurance-crédit. Si l’assureur couvre alors les impayés à 80% par exemple, le factor ne prélèvera que les 20% restant dans le fonds.

Ce que touche l’entreprise :

Vous l’auriez compris, le financement perçu par l’entreprise à chaque vente de créance au factor = (montant de la facture) – (commissions d’affacturage et de financement + retenue de garantie).

Qui peut bénéficier du dispositif ?

Tout professionnel et toute entreprise peut bénéficier de l’affacturage. En effet, le dispositif s’adresse à tous les secteurs et ce, quelle que soit la taille de l’entreprise, quelle que soit l’envergure des activités du professionnel, que leurs clients se trouvent sur le territoire ou à l’étranger.

La seule restriction concerne les factures de clients particuliers.

L’affacturage, quels intérêts ?

Malgré les commissions prises par l’entreprise d’affacturage, le dispositif demeure des plus avantageux. D’ailleurs, au contraire, l’entreprise y ayant recours peut faire une économie considérable, le factor pouvant prendre en charge son poste clients, avec toutes les charges y afférentes (rémunérations du personnel affecté à ce poste, etc.).

Pour conquérir le monde :

Comme nous l’avons indiqué, on peut recourir au dispositif pour des factures destinées à des clients étrangers. L’affacturage permet ainsi d’élargir ses activités au-delà des frontières.

Un financement « illimité » :

L’affacturage est un mode de financement non plafonné. Tant que le contrat demeure effectif, l’entreprise ou le professionnel peut bénéficier d’un financement.

Une solution pour les périodes difficiles :

En cas de difficultés financières, le factoring constitue une solution immédiate, l’entreprise n’ayant pas à attendre le paiement de ses clients pour reconstituer sa trésorerie.

Un financement immédiat pour les nouvelles entreprises :

Pour certains modes de financement, une nouvelle entreprise doit attendre son premier bilan pour y avoir recours. Ce n’est pas le cas avec l’affacturage, celle-ci pouvant en bénéficier dans l’immédiat.

La discrétion au rendez-vous :

Pour les entreprises ou les professionnels qui veulent rester dans la discrétion, ils peuvent opter pour l’affacturage confidentiel.

Des prestations personnalisées :

Les entreprises ayant recours à l’affacturage peuvent bénéficier de prestations personnalisées, en fonction de leurs tailles. Une petite ou moyenne entreprise, par exemple, peut se rapprocher d’une société spécialisée dans le factoring PME.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
14 × 20 =