Le logiciel, un outil indispensable pour la prospérité de son industrie

De nos jours, les clients sont de plus en plus exigeants, que ce soit par rapport à la qualité des produits, ou au délai de livraison. Par ailleurs, les industriels de l’occident font actuellement face à une concurrence des plus rudes : celle des produits chinois inondant les marchés.

Pour rester compétitif et s’assurer de la bonne prospérité de son industrie, les nouvelles technologies, notamment les logiciels, peuvent alors être d’une aide précieuse.

Quels logiciels pour les industries ?

Différents types de logiciels s’adressent aux industriels. Toutefois, il y en a trois qui se démarquent particulièrement, à savoir la CAO, la FAO et l’ERP.

La CAO et la FAO, deux logiciels complémentaires :

La CAO, ou Conception Assistée par Ordinateur, remplace le bon vieux crayon pour dessiner et concevoir une nouvelle pièce. Son plus grand intérêt est, en plus d’une plus grande rapidité et une précision optimale dans la conception, le fait qu’elle permette une vision globale en 2D ou en 3D et de simuler le fonctionnement de la pièce à produire. Les erreurs sont ainsi détectées et peuvent être remédiées dès le début du processus, pour un gain de temps et afin d’éviter les surcoûts de production.

En complémentarité de la CAO et pour davantage de précision dans la fabrication de la pièce, il y a la FAO, ou Fabrication Assistée par Ordinateur. Elle permet une modélisation de la machine et de simuler ses mouvements, afin de prévenir les défauts de fabrication. Elle permet par ailleurs de commander la machine à travers la mise en place d’une programmation ISO.

Disponibles séparément, la CAO et la FAO peuvent être contenus dans un seul logiciel CFAO intégrée.

L’ERP, ou Entreprise Ressource Planning :

L’ERP (Planification des Ressources de l’Entreprise) est un logiciel tout en un. Gestion de la production, gestion commerciale, gestion des stocks… tout y est. En plus de centraliser la base de données de l’usine, il permet d’effectuer les modifications nécessaires et d’en informer en temps réel chaque responsable concerné.

L’ERP permet ainsi d’optimiser la coordination entre les services, la gestion des stocks et celle des approvisionnements. Une plus grande réactivité est également au rendez-vous, pour une plus grande satisfaction des clients.

Comment choisir ses logiciels CAO, FAO et ERP ?

La CAO, la FAO et l’ERP sont disponibles auprès de différents éditeurs / fournisseurs. Selon ces derniers, les caractéristiques de chaque logiciel ne sont pas les mêmes. Pour faire le choix, certains paramètres doivent être pris en compte, notamment la facilité d’utilisation et l’adaptabilité du logiciel, ainsi que les besoins spécifiques de son entreprise.

Un usage instinctif pour un retour sur investissement rapide :

Bien évidemment, lors de l’acquisition d’un logiciel, les acteurs ayant à l’utiliser (y compris les utilisateurs occasionnels) doivent s’approprier l’outil. Aussi, pour qu’ils soient le plus rapidement productifs et afin d’obtenir un retour sur investissement dans les plus brefs délais, l’usage du logiciel doit être instinctif, écourtant la courbe d’apprentissage.

Un logiciel évoluant avec l’entreprise :

Dans la vie d’une entreprise, les imprévus ne peuvent être écartés. Les besoins peuvent par ailleurs évoluer en fonction de ceux du marché. L’adaptabilité du logiciel permet alors d’éviter, à chaque fois, d’effectuer de nouveaux investissements, avec les surcoûts que cela représente.

Opter pour un logiciel personnalisé :

Particulièrement pour les logiciels CAO et FAO, il faut savoir qu’il y en a qui ont été édités pour un matériau spécifique. Une industrie travaillant essentiellement le bois par exemple, pourra ainsi opter pour un logiciel CFAO spécial bois qui répondra d’une manière personnalisée à ses besoins.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =