violence psychologique

Méthodes pour lutter contre la violence psychologique

Quand on parle de violence psychologique, on fait référence à une violence conjugale et on parle de la femme. Mais il faut savoir que tout le monde a été d’un jour à l’autre victime de violence psychologique. Que ce soit une femme, un homme ou encore des enfants.

C’est quoi la violence psychologique ?

On ne peut pas avoir une définition toute faite de ce terme, car elle peut se manifester de différentes manières. Mais on peut donner une notion pour ne pas se perdre. La violence psychologique n’est pas une violence physique. Cela peut se montrer sous forme d’insulte, critiques abaissantes, humiliation et harcèlement, mais encore toute forme d’emprise sur une personne.

Dans la plupart des cas, l’agresseur a conscience d’avoir une ascendance sur sa victime. Mais cela ne peut pas être toujours le cas. Pour savoir si on est victime ou coupable de la violence psychologique, il y a des signes pour reconnaitre cela. On peut dire qu’il y a violence quand on prend la sensibilité de la personne comme responsable de nos remarques déplacées.  On est victime si l’autre fait une fixation sur nos erreurs et faiblesses. L’intimidation est aussi une marque de la violence psychologique. Cette intimidation peut s’accompagner de maltraitance morale. Par exemple les reproches que vous êtes à l’origine d’un problème. La violence verbale et les insultes ou dénigrements sont aussi une forme de ce problème. Si ce n’est pas insulté, c’est la moquerie. Une forme très subtile de la violence psychologique. On cache derrière la plaisanterie une part de chose que l’on n’ose pas affirmer directement.

Comment faire pour lutter contre la violence psychologique ?

On peut réellement agir face à ces violences. De plus les victimes sont souvent des personnes en pleine dépendance affective. Pour ce faire vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel pour s’en sortir de cette dépendance affective. Vous avez la possibilité de contacter un psychologue à Watermael-Boitsfort si vous avez besoin du service d’un professionnel. Mais une chose est à savoir que si la personne commet une violence psychologique c’est que cette personne a aussi un problème. Il faut donc lui porter de l’aide pour le faire sortir de cet état d’agresseur et d’essayer de comprendre sa motivation à commettre ces violences.

Si ces solutions ne parviennent pas à régler le problème, il faut savoir que s’isoler n’est pas une solution. Il faut s’ouvrir aux autres et en parler pour ne pas aggraver son cas. Il faut se confier et exprimer ses problèmes à ses proches ou à un psychiatre pour résoudre le problème. Il faut savoir aussi que si le problème va à l’extrême, vous avez la possibilité de porter plainte envers ceux qui vous maltraitent psychologiquement. Il y a des services dans la police qui s’occupent de ce genre de cas. Ce service sera à l’écoute de vos problèmes.

La violence psychologique est un problème très grave. Et quand on est victime, on n’ose même pas se confier et on se plie à la volonté de l’agresseur.  Il faut savoir que l’on peut agir face à ces problèmes. La clé est entre nos mains pour ne pas commettre et ne pas être victime de la violence psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut